Diana, maman de Nelya, prend la parole contre le harcèlement scolaire

Emission : A NOUS LA PAROLE

Diana est la maman de Nelya, jeune fille de 4 ans et demi victime de harcèlement scolaire. Elle vient aujourd'hui sur le plateau de 'A nous la parole' pour partager son histoire.

Il y a quelques jours Diana a posté sur les réseaux sociaux une vidéo de sa fille expliquant qu'elle est victime de moqueries et d'insultes racistes dans l'enceinte de son établissement scolaire. La petite fille qui a même reçu des coups explique alors que son maître "ne voulait pas qu'elle le dise" lorsqu'elle a voulu lui rapporter les faits.  


Dès le début de la vidéo, Diana nous explique que le harcèlement scolaire a aujourd'hui brisé sa fille et fait perdre toute confiance en elle. Aujourd'hui, Nelya multiplie les cauchemars, n'arrive plus à dormir et ne peut plus se rendre à l'école sans pleurer. Et face à l'absurdité des réponses du corps enseignant qui explique à Diana que sa fille n'a pas "un caractère assez affirmé", Diana décide alors de prendre elle-même la défense de sa fille.


Elle se tourne alors vers la direction de l'établissement de sa fille et vers l'Education Nationale qui ne trouvent pas d'autres solutions et l'invitent à s'engager dans le protocole "harcèlement scolaire". Une procédure efficace sur le papier mais difficile à appliquer dans la réalité qui ne permet donc pas à Nadia d'apporter la sécurité dont Nelya a besoin pour pouvoir retourner sereinement à l'école.

Comme en témoigne Diana, personne n'est à l'abri du harcèlement scolaire et seule une vigilance accrue et un réel engagement du corps professoral peuvent permettre aux victimes de s'en sortir. En effet, malgré le déclenchement du protocole "harcèlement scolaire", Nelya continue de recevoir des coups à l'estomac, aux jambes et à la mâchoire, de se faire tirer les cheveux et de se faire traiter de "singe" dans la cour de récréation.


Et les marques psychologiques sont profondes. Nelya a développé des troubles du comportement alimentaire qui lui ont faire prendre quasiment un kilo par mois depuis le mois de septembre et menace sa santé physique et mentale.


Alors que les parents de Nelya ont tout d'abord choisi de ne pas lui infliger un traumatisme supplémentaire en la forçant à parler, la petite fille a progressivement lâché la garde et réussi à leur confier tous les traitements qu'elle subissaient. Se sentant aujourd'hui, complètement abandonnée par le protocole "harcèlement scolaire", le rectorat et l'académie, Diana a décidé de porter plainte contre l'établissement scolaire et de continuer son combat seule pour faire valoir les droits et la sécurité de sa fille.
 

Retrouvez son témoignage complet en vidéo ci-dessus.

Partager ce contenu

Envie de suivre notre actualité
et nos dernières vidéos ?

 

Abonnez-vous à notre newsletter ;-)