Nous continuons de vous livrer ;-) Les délais peuvent être sensiblement allongés.

  • Oumou Diallo se bat pour retrouver son mari qu'elle a épousé en France alors qu'il était sans papier guinéen.

    Oumou Diallo : Elle se bat pour retrouver son mari sans papier
  • Nous sommes allés à la rencontre du passionnant Jean-Michel Karam, véritable serial entrepreneur qui cherche à donner du sens à ses projets. Il nous parle de son ascension fulgurante, de sa première entreprise cotée en bourse alors qu’il est tout juste trentenaire mais aussi de son pays d’origine le Liban. Si son domaine de prédilection est à ce moment-là la micro-électronique, il se tourne ensuite vers la cosmétique avec le projet révolutionnaire IOMA, avec des diagnostics de peau sur-mesure fascinants de technologie. Jean-Michel Karam ne s’arrête pas en si bon chemin et veut donner à son action une dimension plus utile : il se tourne alors vers le bien-être et la prise de conscience écologique en créant IEVA. IEVA est à l’origine d’une véritable révolution : Twin-C, un bijou connecté qui analyse votre environnement afin d’améliorer votre rituel beauté. Pour que votre peau bénéficie d’un diagnostic sur mesure ! Mais pas seulement ! C'est aussi des conseils lifestyle et nutrition pour mieux vivre. Concrètement, ce très joli bracelet connecté pensé comme un petit bijou du quotidien mesure le stress environnemental qui vous entoure. Et s’il fait figure de prouesse technologique, le bijou connecté d’IEVA n’en n’est pas moins élégant : il est fait à partir de matériaux haut de gamme comme l’or et l'argent et s’habille d’un design exclusif serti de pierres précieuses. A partir de ses analyses, votre Twin-C va générer un diagnostic personnel et vous proposer un rituel beauté sur-mesure. Température, luminosité, taux de pollution de l’air, du bruit ambiant, de l’humidité, mais aussi indice UV et mesure de votre activité : Twin-C ne va rien laisser passer et vous permettra de savoir si votre environnement est sain ! Vous retrouvez ensuite toutes ces données sur l’application IEVA de votre téléphone. Véritable coach de vie, cette appli vous fournit également des articles beauté, bien-être, santé et nutrition pour anticiper et agir sur votre environnement. IEVA vous [...]

    IEVA : des bijoux connectés révolutionnaires
  • Nous sommes allés rencontrer Baledj sur ces terres, au Havre. Baledj, ça veut dire noir en Peul. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que Baledj est fier de ses origines et de sa langue Peul dont il nous offre quelques vers dans son premier album Un pour un. Baledj rappe depuis ses 8 ans avec les grands du quartier. A l’époque, il apprend les paroles par cœur et façonne ce flot si reconnaissable aujourd’hui. Et si les punchlines sont acérées, mordantes et bien salées, Baledj cherche aussi la profondeur dans ses propos. En découvrant sur les réseaux sociaux le clip de « Mama Hé » Hapsatou n’a pas pu retenir ses larmes. Cette chanson est une ode à toutes ces mères peuls de quartiers qui se battent chaque jour pour élever leurs enfants malgré les difficultés. Dans cette chanson, Baledj parle du sacrifice de sa mère et s’adresse à toutes les mères en général afin de transmettre un message à toutes les générations. Baledj nous a raconté sa vie de rappeur la nuit mais aussi celle de père et de maçon le jour. Un homme passionné qui n’a pas peur de changer de casquettes pour pouvoir continuer à faire ce qu’il aime : rapper. Avec générosité et humilité, Baledj nous a offert un moment suspendu, nous livrant même un live acoustique extrêmement touchant. Nous avons également eu le plaisir de recevoir celle qui incarne sa mère dans le clip de « Mama Hé ». Actrice pour l’occasion, elle nous explique pourquoi elle a accepté de participer au tournage et quel message elle a souhaité faire passer.  Si vous ne le connaissez pas encore, Baledj va vous percuter les tympans à grand coup de mélodies entêtantes et de punchlines bien calibrées. Pour acheter l'album de Baledj Un pour Un, rendez-vous ici.  

    Baledj : rappeur au grand cœur, son clip « Mama Hé » va vous émouvoir !
  • Nous avons arpenté les rues du 18e et du 10e avec Sidi, coiffeur en région parisienne qui une fois par mois propose aux SDF une coupe gratuite toujours génératrice d’émouvantes rencontres. Initié par Kevin Ortega à Marseille, COIFF IN the street est un collectif de coiffeurs bien décidés à arpenter les rues pour rendre service aux SDF en leur proposant de leur couper les cheveux et la barbe gratuitement. Sidi Bensoula, qui tient un salon de coiffure à Luzarches dans le Val-d’Oise a rejoint la bande non sans enthousiasme. Muni de son attirail de coiffeur de rue et de son large sourire généreux, Sidi sacrifie un dimanche par mois sa vie de famille pour battre le pavé parisien. Il parcourt des kilomètres pour aller à la rencontre des sans abri afin de leur offrir un moment de bien être et d’échanges. « La façon dont ils te remercient, le sourire qu’ils ont, ça n’a pas de prix. » Sidi fait la rencontre lors de cette maraude dominicale de Spike, ravi de croiser sa route et prêt à changer de tête. Après 20 ans de rue, il préfère payer son loyer que d’aller chez le coiffeur. Spike arbore une belle chevelure et se montre très enthousiaste à l’idée d’avoir une nouvelle coupe. Sidi raconte les yeux humides le bonheur incommensurable que lui procurent ces séances de coiffure bénévole. « Souvent ils te disent que parfois ils se regardent dans le miroir, et qu’ils se détestent. C’est violent quand même. Avoir un visage digne, ça change tout et je suis content de leur offrir ça.  » Blouse, serviette, shampoing sec, Sidi est presque comme au salon. Finitions au ciseau, coups de tondeuse, miroir révélateur : Spike est transformé. Absolument enchanté de sa toute nouvelle coupe réalisée au hasard d’une rue, il n’a qu’une seule envie : retrouver sa chérie pour lui montrer le résultat. COIFF IN the street regroupe maintenant une vingtaine de coiffeurs dans toute la France. Vous pouvez faire des dons sur la cagnotte ici ou prendre contact sur leur page Facebook afin de leur four [...]

    Sidi coiffe les SDF gratuitement
  • Nous avons eu la chance de rencontrer le passionnant Samuel Grzybowski, cofondateur de Coexister, une association qui œuvre afin que l’on vive mieux ensemble et que nos diversités soient une force et non un obstacle. L’association agit pour que nos différences nous nourrissent et nous rapprochent, au lieu de nous diviser ou d’opposer nos cultures. Elle tente de lever le tabou sur la diversité religieuse, philosophique et spirituelle en allant contre les clichés. Qu’on soit juif, chrétien, musulman, athée, ou bouddhiste, Coexister veut prouver que non seulement on peut cohabiter, mais qu’en plus, nos différences sont une force et nous amènent à s’élever. Samuel rappelle d’ailleurs dans notre émission Ondes Positives que la France est l’un des pays les plus diversifiés au monde en termes d’âges, de convictions, de cultures, d’origines, de religions, d’identités de genre et bien sûr d’opinions. La France a plusieurs visages et Coexister agit tous les jours pour que chacun aille à la rencontre de l’autre. Ceci afin d’apprendre à connaître toutes les facettes de nos cultures plutôt que d’en avoir peur. Et comme la peur nait souvent de l’ignorance, Coexister tend à faire connaître la richesse de nos diversités culturelles. Comment faire société ? Pourquoi vivre ensemble ? Comment créer du lien social ? Ce sont autant de questions que se posent les membres de Coexister et auxquelles ils tentent de répondre par leurs actions quotidiennes. L’idée de Samuel et de ses acolytes est de contrer les clichés pour amener l’autre, celui qui nous semble différent, à nous surprendre et à nous enrichir. Pour se faire,  Coexister compte aujourd’hui 45 groupes locaux implantés dans 33 villes en France. Des groupes Coexister sont également présents dans 7 villes européennes en Allemagne, en Belgique, au Royaume-Uni ou en Suisse. Samuel nous raconte comment il a l’idée de créer cette association alors qu’il n’est encore qu’adolescent et nous explique comment elle fonctionne. Il nou [...]

    Coexister, l’association qui fait de nos différences une force
  • De ses années de galère où elle se retrouve endettée jusqu’au cou à l’impressionnant succès de son agence de communication Shauna Events, Magali Berdah me parle sans détour dans cette interview absolument passionnante. Dans son livre Ma Vie en Réalité qui a largement fait ses preuves dans les gondoles de librairie, cette entrepreneuse passionnée raconte son parcours semé d’embûches, elle qui a été élevée par ses grands-parents, kidnappée à l’âge de huit ans ; qui a connu le chômage mais aussi la faillite et l’endettement avec son entreprise de ventes d’assurances. Sur le plateau d’Ondes Positives, Magali Berdah revient sur ces années difficiles tout en témoignant de l’acharnement avec lequel elle s’est accrochée chaque jour pour remonter la pente. Jamais elle n’a abandonné et c’est aussi ce qui fait la beauté de sa réussite aujourd’hui. Magali a l’instinct de l’entrepreneuse et c’est comme ça qu’en 2016, elle a l’idée en rencontrant par hasard Jazz, une candidate des Anges de la Téléréalité, de créer son entreprise Shauna Events qui est devenue aujourd’hui la plus grosse agence de média-influenceurs de France. Celle qui s’est retrouvée tout en bas de l’échelle sociale, véritablement criblée de dettes, possède aujourd’hui une entreprise qui vaut des millions et qu’elle a façonnée à la sueur de son labeur. L’agence Shauna Events gère la communication de Nabilla, Jessica Thivenin, Ayem Nour, Amélie Neten, Julien Tanti et encore beaucoup d’autres personnalités de téléréalité qui sont les stars des réseaux sociaux à l’heure actuelle et qui pèsent énormément dans le marché du placement de produits. Magali Berdah a réussi à construire un véritable empire à force de persévérance. Certains candidats la considèrent comme une seconde maman. Beaucoup la voient comme un modèle. Ce qui est sûr, c’est que son histoire est atypique, passionnante et extrêmement inspirante. Et je suis sûre que la fibre de l’entrepreneur vibrera en vous après avoir visionné cette nouvelle vidéo m [...]

    Magali Berdah : de la galère à millionnaire

<< 1 ... 4 5 6 7 8 >>

Vous voulez partager avec nous votre histoire forte et puissante ?
Vous avez un projet à défendre ?
Un message inspirant à faire passer ?
Ecrivez-nous à contact@hapsatousy-tv.com

Envie de suivre notre actualité
et nos dernières vidéos ?

 

Abonnez-vous à notre newsletter ;-)