Vous le savez, je viens de sortir mon livre Made in France dans lequel j'ai souhaité parler de mon histoire, de mes racines et de mon parcours, de mon enfance à Chaville dans les Hauts de Seine aux plateaux de télévision. Je voulais montrer à travers ces lignes combien je suis fière d'être une enfant de la République française qui a su tordre le cou au déterminisme social grâce notamment à l'éducation inculquée par mes parents et aux professeurs qui ont croisé ma route. A l'occasion de la sortie de cet ouvrage dans lequel je me suis beaucoup livrée, je me suis prêtée auprès de mes équipes au jeu de l'interview afin de partager avec vous les coulisses de l'écriture de Made in France. Je vous dis tout ! Et pour savoir le reste, il faudra lire le livre... Pourquoi avoir décidé d’écrire ce livre maintenant ? Made in France , c’est un témoignage. Un témoignage que j’avais envie de livrer, parce que je pense que nous sommes à un moment crucial où il faut pouvoir dire les choses dans une France qui est de plus en plus clivée, sclérosée par des oppositions qui ne devraient pas avoir lieu en 2019. Le racisme s’est complètement démocratisé. J'avais envie de dire qu'on peut être « Made in France » comme moi, née en France, avoir grandi dans ce pays, y avoir réalisé ses projets entrepreneuriaux, être fière aussi d’être Française, tout en étant très fière de mes origines, qui sont celles de mes parents. Il m'était important de porter ce message, de dire qu’on peut être ce que l’on veut être, en étant fière de ses racines et du pays dans lequel on évolue. A l’heure actuelle, alors que de nombreux jeunes se cherchent, ne se reconnaissent plus dans le pays, dans les discours politiques ou autre, moi, j’avais envie de dire ce que je pensais, surtout après ce que j’avais vécu, cette scène extrêmement violente avec un polémiste français du nom d’Eric Zemmour. J’avais envie de dire à quel point l’école avait été importante pour moi, que le fait de pouvoir entreprendre libreme [...]

    Hapsatou Sy vous dit tout sur l'écriture de son livre

    03/06/2019

    Hapsatou Sy vous dit tout sur l'écriture de son livre

    Vous le savez, je viens de sortir mon livre Made in France dans lequel j'ai souhaité parler de mon histoire, de mes racines et de mon parcours, de mon enfance à Chaville dans les Hauts de Seine aux plateaux de télévision. Je voulais montrer à...

    ENTREPRENEURE LIFESTYLE SOCIÉTÉ
    Lire l'article 1 commentaire(s)

    Dans la vie, on a toujours besoin de parcours inspirants pour se donner l’énergie nécessaire qui nous permet d’affronter le monde et de décrocher les étoiles. Il nous les faut ces petites balises qui nous guident vers les rêves qu’on veut atteindre. Et ces repères de motivation quotidienne passent aussi par la lecture. Quatre livres m’ont particulièrement marqués par leur puissance, leur singularité et leur profondeur. Allez venez, je vous ouvre ma bibliothèque pour des petits conseils lecture ! Devenir de Michelle Obama   Des quartiers populaires de Chicago à la Maison Blanche, le parcours de Michelle Obama est tout simplement un modèle de courage et de détermination. Cette ancienne petite fille d’esclave devenue Black First Lady raconte son enfance, ses études qui la conduisent à devenir une brillante avocate, sa rencontre avec Barack Obama mais aussi sa maternité. Michelle Obama nous emporte véritablement avec elle dans ce récit passionnant. Devenir est le genre de livre qui fait briller les yeux, mais qui fait aussi réfléchir sur le monde dans lequel on vit, et qui est encore en proie à de fortes discriminations. Et surtout, il témoigne de la persévérance de cette femme, qui s’est battue pour en arriver là où elle est. Michelle Obama est loin d'être une simple "femme de". "Derrière chaque grand homme se cache une femme" : cette phrase n'a jamais été aussi vraie pour Michelle et Barack Obama. Elle a porté son compagnon au plus haut sommet de l'état, et ce, sans jamais flancher. De plus, pour les amateurs d’House of Cards, on entre réellement dans les coulisses de la Maison Blanche et ça, c’est très excitant ! Un livre que je n’ai pas pu lâcher avant la fin !   Extrait : « J’étais émue et ravie d’être première dame, mais je n’ai pas cru une seconde me glisser dans un rôle prestigieux ou facile. D’ailleurs, une telle idée ne viendrait jamais à l’esprit de quelqu’un à qui l’on pouvait accoler les mots « première » et « noire ». J’étais au pied d’une mont [...]

    Hapsatou Sy conseille 4 livres marquants

    03/04/2019

    Hapsatou Sy conseille 4 livres marquants

    Dans la vie, on a toujours besoin de parcours inspirants pour se donner l’énergie nécessaire qui nous permet d’affronter le monde et de décrocher les étoiles. Il nous les faut ces petites balises qui nous guident vers les rêves qu’on veut...

    LIFESTYLE SOCIÉTÉ
    Lire l'article

    Alors que la "Marche du Siècle" samedi 16 mars réunissait dans les rues 350 000 personnes en France pour manifester contre le réchauffement climatique, certains entrepreneurs s’engagent tous les jours dans la transition écologique. Inventions, innovations et clairvoyance sont les maitres mots qui unissent ces entreprises avant-gardistes. Des concepts portés par des entrepreneurs qui font de l’écologie une priorité sans pour autant moraliser. Des solutions efficaces avec un positionnement stylé : voici les petites pépites écologiques françaises. Les Récupérables, de la mode stylée et éthique  « L’alliance, sans concession, de l’allure et de l’engagement », voici la doctrine des Récupérables. Une marque française de mode éco-responsable créée en 2016 par Anaïs Dautais Warmel. Les Récupérables met à l’honneur l’upcycling, soit la récupération de tissus de récupération pour les transformer en pièce d’exception. On recycle donc « par le haut ». Une mode éthique made in France pour des collections uniques. C’est grâce à sa grand-mère qui l’initie à la couture alors qu’elle est toute petite qu’Anaïs Dautais Warmel a eu envie de créer ses propres robes. Après des études au Brésil, elle revient en France inspirée par son expérience en Amérique du Sud. Elle se tourne vers le vintage et travaille dans les friperies du Marais.  Elle tient même une boutique solidaire à La Ressourcerie de La Petite Rockette. Chaque jour, elle y voit arriver des tonnes de textile. Les chiffres sont sans appel, environ 300 kilos de textile par jour sont débarqués dans une seule ressourcerie. Une des conséquences de la mode à outrance qui impose des diktats de saisons, de couleurs et donc de temps de consommation limite. On achète, on porte et on jette parce que la mode est dépassée.  La qualité a été divisée par 3 et la consommation multipliée par 3 depuis les années 2000. En recyclant le linge de maison vintage, les fins de  rouleaux, les tapisseries et le tissu de travail non-conforme [...]

    Ces entreprises qui rendent l'écologie stylée

    18/03/2019

    Ces entreprises qui rendent l'écologie stylée

    Alors que la "Marche du Siècle" samedi 16 mars réunissait dans les rues 350 000 personnes en France pour manifester contre le réchauffement climatique, certains entrepreneurs s’engagent tous les jours dans la transition écologique. Inventions,...

    ENTREPRENEURE LIFESTYLE SOCIÉTÉ
    Lire l'article

    Oser changer de tête, réinventer son look, sa coiffure, ses envies, c’est aussi savoir s’assumer. Si du jour au lendemain, vous rêvez de vous faire un carré blond platine, qu’est-ce qui vous en empêche ? Le regard des autres peut-être ? S’émanciper du jugement du voisin, c’est commencer à s’aimer vraiment, et à toucher du bout des doigts qui on est au fond. Vous voulez aller décrocher la lune ? Commencer par aller au bout de vos envies, même si elles sont folles. Et ça peut passer par un changement de tête radical. Si je peux demain changer de tête, c’est justement parce que je sais qui je suis. Alors, osez toutes les folies, vous vous sentirez bien dans vos baskets et prêtes à tout affronter. D’ailleurs voici un petit top des célébrités qui n’ont pas hésité à changer d’apparence, et on peut dire que ça leur a plutôt réussi. Que ce soit un changement profond ou plus en surface, vous n’allez pas être déçu… Rihanna, reine du changement de look La reine de la Barbade, de son vrai nom Robyn Rihanna Fenty est bien connue pour ses changements de coiffure. Crinière rouge, dreadlocks stylées, blond platine façon Marylin ou encore brun très bad girl : elle n’a peur de rien et va toujours à 1000% dans tous ses looks. Véritable icône de la mode (on l’a d’ailleurs souvent vu au bras du regretté Karl Lagerfeld), elle se fiche du regard des autres et assume toutes ses extravagances. Le résultat ? Elle renvoie une image forte de femme libre, détachée de tout carcan. Et on peut dire que ce caractère assumé lui réussit puisque celle qui cumule les casquettes de chanteuse, parolière, actrice, femme d’affaires et mannequin multiplie aussi les titres. Elle est nommée comme l'une des personnes les plus "influentes" au monde par le magazine Time en 2012. Selon Forbes Rihanna est la quatrième personnalité, dans l'industrie du spectacle, la plus puissante au monde. La même année, elle est élue par Billboard « meilleure artiste pop » des deux dernières décennies en seulement sept ans [...]

    Ils ont changé de tête et ça leur réussit

    13/03/2019

    Ils ont changé de tête et ça leur réussit

    Oser changer de tête, réinventer son look, sa coiffure, ses envies, c’est aussi savoir s’assumer. Si du jour au lendemain, vous rêvez de vous faire un carré blond platine, qu’est-ce qui vous en empêche ? Le regard des autres peut-être ?...

    BEAUTÉ LIFESTYLE MODE SOCIÉTÉ
    Lire l'article

    Opposer ne nous fait pas régner Ma vision du féminisme n’est pas forcément celle que l’on attend. Ces dernières années, les femmes et les hommes ont beaucoup été opposés à travers les mouvements comme « me too » ou « balance ton porc ». Bien sûr, cette libération de la parole a été nécessaire mais elle a aussi entrainé quelque chose qui est de l’ordre de la délation et du pugilat. Quand une femme veut régler ses comptes avec un homme et qu’elle décide de le balancer en pâture en pointant du doigt ses agissements sur Twitter, on doit quand même se rappeler qu’internet et les réseaux sociaux ne sont en aucun cas des tribunaux virtuels. On n’établit pas la responsabilité de quelqu’un sur la toile mais bien devant de vrais tribunaux, en rendant des comptes à la justice. Cet affrontement permanent sur les réseaux et dans le débat public fragilise la cause réelle : celle de l’égalité homme-femme. Plutôt que d’opposer, on devrait mettre en avant tous les hommes qui sont de grands féministes à l’instar du gynécologue Denis Mukwege, surnommé « l'homme qui répare les femmes ». Prix Nobel de la paix en 2018, il s’engage chaque jour contre les mutilations génitales pratiquées sur les femmes en république démocratique du Congo. Plutôt que de diviser, il faut mener le combat côte à côte, sans exclure le sexe opposé, sinon cela devient discriminant. Le féminisme sera d’autant plus fort s’il est aussi porté par les hommes. Laissons les porcs répondre de leurs actes devant les tribunaux et concentrons-nous sur lions prêts à combattre la misogynie ambiante.   Les Femen : un mouvement contre-productif   Je pense aussi que les mouvements tels que les Femen desservent profondément la cause parce que lorsque Simone Veil, Michelle Obama ou d’autres femmes inspirantes portent des messages, elles le font avec puissance, conviction envers et contre tout et ce, grâce à leur discours, leur intellect et leur vision pertinente souvent avant-gardiste. A-t-on besoin de se mettre nu comm [...]

    La vision du féminisme d’Hapsatou Sy

    06/03/2019

    La vision du féminisme d’Hapsatou Sy

    Opposer ne nous fait pas régner Ma vision du féminisme n’est pas forcément celle que l’on attend. Ces dernières années, les femmes et les hommes ont beaucoup été opposés à travers les mouvements comme « me too » ou « balance ton porc ». Bien sûr,...

    ENTREPRENEURE LIFESTYLE SOCIÉTÉ
    Lire l'article

    Karl Lagerfeld, surnommé "le Kaiser de la mode", est mort ce mardi 19 février à l'âge de 85 ans, à l'hôpital américain de Paris, à Neuilly-sur-Seine. Le célèbre directeur artistique de Chanel serait décédé des suites d’un cancer du pancréas. Récemment, le monde de la mode s’inquiétait de son absence au traditionnel défilé Chanel au Grand Palais, en pleine Fashion Week parisienne. Alors qu’il ne manquait jamais cet événement, le couturier s’était dit fatigué. Karl Lagerfeld, un destin exceptionnel  Karl Lagerfeld est né à Hambourg en 1933, même s’il a toujours laissé planer le doute sur son année de naissance. Le 13 décembre 1949, alors que sa mère l’emmène à un défilé Christian Dior, il a une véritable révélation. Karl décide ce jour-là de devenir couturier. Le jeune allemand s’installe à Paris et devient illustrateur de mode. Il se fait remarquer en 1954 lorsqu’il remporte le premier prix du concours Woolmark, ex-æquo avec un certain Yves Saint Laurent. Pierre Balmain l’embauche alors comme assistant. En parallèle il est aussi styliste indépendant et crée des collections pour Chloé et Fendi.En 1983, c’est la consécration, il est nommé directeur artistique de Chanel. Il modernise la maison avec sa vision avant-gardiste. Il choisit également des égéries déterminantes comme Inès de la Fressange ou Vanessa Paradis. "J’ai gardé l’esprit Chanel, mais je lui ai donné un petit côté up to date", explique-t-il à l'époque de son premier défilé. Un génie atypique Le couturier est aussi bien sûr connu pour son look libre et atypique : lunettes teintées, chevelure grise remontée en catogan, éventail, chemise à col haut et look total noir et blanc. Le couturier bouscule les codes et fait preuve d’audace. En 2004, il crée une collection capsule pour H&M afin de faire de la haute couture abordable. La collection est très vite sold out. C’est une première dans le monde de la haute couture. Karl Lagerfeld est aussi célèbre pour sa liberté de ton et son sens inné des punchlin [...]

    Karl Lagerfeld est mort

    19/02/2019

    Karl Lagerfeld est mort

    Karl Lagerfeld, surnommé "le Kaiser de la mode", est mort ce mardi 19 février à l'âge de 85 ans, à l'hôpital américain de Paris, à Neuilly-sur-Seine. Le célèbre directeur artistique de Chanel serait décédé des suites d’un cancer du pancréas....

    SOCIÉTÉ
    Lire l'article
<< 1 2 >>