Ces entreprises qui rendent l'écologie stylée

18/03/2019 | ENTREPRENEURE LIFESTYLE SOCIÉTÉ

Entreprises-ecologie

Alors que la "Marche du Siècle" samedi 16 mars réunissait dans les rues 350 000 personnes en France pour manifester contre le réchauffement climatique, certains entrepreneurs s’engagent tous les jours dans la transition écologique. Inventions, innovations et clairvoyance sont les maitres mots qui unissent ces entreprises avant-gardistes. Des concepts portés par des entrepreneurs qui font de l’écologie une priorité sans pour autant moraliser. Des solutions efficaces avec un positionnement stylé : voici les petites pépites écologiques françaises.

Les Récupérables, de la mode stylée et éthique 


« L’alliance, sans concession, de l’allure et de l’engagement », voici la doctrine des Récupérables. Une marque française de mode éco-responsable créée en 2016 par Anaïs Dautais Warmel. Les Récupérables met à l’honneur l’upcycling, soit la récupération de tissus de récupération pour les transformer en pièce d’exception. On recycle donc « par le haut ». Une mode éthique made in France pour des collections uniques. C’est grâce à sa grand-mère qui l’initie à la couture alors qu’elle est toute petite qu’Anaïs Dautais Warmel a eu envie de créer ses propres robes.

Après des études au Brésil, elle revient en France inspirée par son expérience en Amérique du Sud. Elle se tourne vers le vintage et travaille dans les friperies du Marais.  Elle tient même une boutique solidaire à La Ressourcerie de La Petite Rockette. Chaque jour, elle y voit arriver des tonnes de textile. Les chiffres sont sans appel, environ 300 kilos de textile par jour sont débarqués dans une seule ressourcerie. Une des conséquences de la mode à outrance qui impose des diktats de saisons, de couleurs et donc de temps de consommation limite. On achète, on porte et on jette parce que la mode est dépassée.  La qualité a été divisée par 3 et la consommation multipliée par 3 depuis les années 2000. En recyclant le linge de maison vintage, les fins de  rouleaux, les tapisseries et le tissu de travail non-conformes, Anaïs participe à l’économie circulaire en luttant contre l’obsolescence programmée. Une super marque de fringues à retrouver ici. 

Les Alchimistes remettent le traitement des déchets au cœur des villes


LesAlchimistes

En 1883, Eugène Poubelle, préfet de Paris, décide d’envoyer les déchets hors de la ville pour les éliminer et aussi les cacher du regard des Parisiens. Mettre en quarantaine les déchets sans que l’on sache vraiment comment ils sont traités d’une certaine façon...  Les Alchimistes cherchent justement à inverser cette logique et à remettre au cœur de la ville la question des déchets sans pour autant en être impacté. Grâce au compostage électromécanique, Les Alchimistes réussissent à traiter de manière professionnelle des biodéchets au cœur de Paris et veulent l’exporter à d’autres villes. Inutile d’envoyer nos déchets dans une usine lointaine, nos ordures sont traitées dans nos villes. Le compostage électromécanique est une technologie très peu présente en France qui consiste à composter en milieu urbain avec un résultat garanti sain et sans odeur ! Et puis Alexandre Guilluy et Fabien-Kenzo Sato les fondateurs ont eu la merveilleuse idée de créer le poste de super-concierges, soit des travailleurs en réinsertion qui réalisent l’ensemble de la transformation des biodéchets en compost. De la collecte (en vélo s’il vous plait !) à la mise en compostage, ce sont eux qui participent à ce cycle vertueux. Un concept innovant et nécessaire à découvrir ici.

Lucie Basch empêche le gâchis alimentaire avec Too Good to Go


TooGoodToGo

C’est en passant devant une boulangerie qui jetait tous ses invendus de la journée, qu’un soir Lucie Basch a l’idée de créer l’appli Too Good to Go. Une application ultra ludique qui permet de s'engager très concrètement contre le gaspillage alimentaire à son échelle. Au lieu de jeter leurs invendus, les commerçants revendent à prix très réduits leurs produits aux consommateurs avertis. Il suffit de regarder sur l’appli quels invendus sont disponibles autour de nous, de faire sa commande via l’appli et de passer la chercher. Une belle façon d’économiser de l’argent et de lutter contre le gaspillage alimentaire qui est absolument énorme. Il faut savoir qu’en France, 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année, ce qui représente 20 tonnes par minute et  317 kg chaque seconde. C’est aussi une perte de 16 milliards d'euros par an. Et chaque personne, chaque année, gaspille 29 kilos de nourriture, soit un repas par semaine, soit 108 euros par an. Too Good To Go est donc l’appli indispensable qu’il faut télécharger par là !

WWF France lance l’appli Wag

Wag

Lancée par WWF, l’appli Wag va devenir votre meilleure alliée ! Pourquoi ? Parce qu’elle vous met au défi de façon extrêmement ludique et ce, afin œuvrer pour l’environnement. Une façon d’interpeller les citoyens engagés pour la planète. Concrètement, Wag vous propose des actions simples à effecteur autour de vous pour agir à votre échelle contre le réchauffement climatique. Et ce, pour quelques minutes par jour seulement. Parmi les défis lancés, on retrouve 6 thématiques : bien manger, vers le zéro déchet, se déplacer, optimiser l’énergie, Do it Yourself et l’Odyssée des Kids. Vous pouvez retrouver tous les endroits où manger local autour de vous ou beaucoup d’initiatives contre le gaspillage alimentaire. Dans les défis, on retrouve celui d’acheter des produits sans emballage, de commencer à composter chez soi ou encore de chauffer juste ce qu’il faut chez soi sans abuser. Pour un défi réussi, comme celui de marcher 10 000 pas quotidiennement, vous gagnez des points. Vous pouvez ensuite mettre au défi vos amis. De conseils en actions concrètes, Wag fera de vous un vrai pro de l’écologie ! Une appli à télécharger par ici.


Inès Leonarduzzi engagée pour l’écologie digitale avec Digital For The Planet

DigitalForThePlanet

"Développement numérique et écologie ne sont pas nécessairement antinomiques", c’est ce qu’essaye de défendre Inès Leonarduzzi avec Digital For The Planet. Inès est partie du constat que la technologie pollue et même beaucoup. Internet consomme 10% de l’énergie mondiale. Soit autant que l’aviation. Un mail avec une pièce jointe est aussi énergivore qu’une ampoule restée allumée toute une journée. Si vous pensez aux nombres de mails que vous recevez par jour, le calcul est vite fait… Le web doit donc lui aussi faire sa transition écologique. C’est pourquoi, Inès Leonarduzzi a créé l’ONG Digital For The Planet. Cette idée lui ait venue alors qu’elle était en randonnée. Elle s’est rendue compte que même au milieu de la nature, elle recevait tout autant d’emails, de notifications et d’appels alors qu’elle était dans un contexte qui ne s’y prêtait pas du tout. « Je me suis dis que ça n’allait pas de soi et j’ai commencé à m’interroger sur la mécanique derrière cette hyper-connectivité et les implications pour notre planète… », explique-t-elle aux Echos. Elle crée donc en août 2017, Digital For the Planet, une ONG qui a pour but de conseiller les entreprises pour lutter contre la pollution du net. Une ONG qui a du boulot ! Suivez son actu ici.
 

Tous ces entrepreneurs se battent chacun à leur façon pour que l’écologie devienne un mode de vie ancré dans notre quotidien, de façon accessible et ludique. Des entreprises inspirantes qui donnent envie de se mettre au vert !

Et sinon, on vous conseille de vous procurer Famille zéro déchet, Ze guide, un livre qui vous prodiguera avec beaucoup d’humour et d’autodérision des centaines de conseils pratiques et d'alternatives simples pour tenter d’attendre le zéro déchet. Et pour faire un retour à la terre inspirant, comment ne pas vous conseiller de lire le dernier livre du fabuleux Pierre Rabhi, Vers la sobriété heureuse... A vous de jouer !

Partager ce contenu

Vous aimerez aussi ...

    Entreprendre est une bonne façon de créer son propre univers. C’est aussi un moyen pour certains d’accroitre leur créativité et d’impacter le monde à leur manière. Ils sont nombreux en France à a [...]

    Ces entrepreneurs qui sont partis de rien
    ENTREPRENEURE

    Ces entrepreneurs qui sont partis de rien

    Entreprendre est une bonne façon de créer son propre univers. C’est aussi un moyen pour certains d’accroitre leur créativité et d’impacter le monde à leur manière. Ils sont nombreux en France à a [...]

    En savoir plus

    Dans la vie, on a toujours besoin de parcours inspirants pour se donner l’énergie nécessaire qui nous permet d’affronter le monde et de décrocher les étoiles. Il nous les faut ces petites balises [...]

    Hapsatou Sy conseille 4 livres marquants
    LIFESTYLE SOCIÉTÉ

    Hapsatou Sy conseille 4 livres marquants

    Dans la vie, on a toujours besoin de parcours inspirants pour se donner l’énergie nécessaire qui nous permet d’affronter le monde et de décrocher les étoiles. Il nous les faut ces petites balises [...]

    En savoir plus

    Avoir un teint parfait, sans paquet et sans démarcation avec le reste de notre corps, ça relève parfois du miracle ! Dans l’univers impitoyable de la publicité́ et de la cosmétique, les marques s [...]

    Comment choisir le bon fond de teint ?
    BEAUTÉ

    Comment choisir le bon fond de teint ?

    Avoir un teint parfait, sans paquet et sans démarcation avec le reste de notre corps, ça relève parfois du miracle ! Dans l’univers impitoyable de la publicité́ et de la cosmétique, les marques s [...]

    En savoir plus

    Boulot, mari, enfants, la plupart des femmes courent après le temps, alors avoir une belle peau sans passer des heures dans la salle de bain, on en rêve toutes !
 Les professionnels de la beau [...]

    Mon top 5 des aliments bons pour votre peau
    BEAUTÉ

    Mon top 5 des aliments bons pour votre peau

    Boulot, mari, enfants, la plupart des femmes courent après le temps, alors avoir une belle peau sans passer des heures dans la salle de bain, on en rêve toutes !
 Les professionnels de la beau [...]

    En savoir plus